Fille d’aujourd’hui Épouse de Demain: Comment le Mariage Prématuré Affecte la Liberté et l’Education

“Le mariage ne doit être conclu qu’avec le consentement libre et total des époux ayant l’intention de le faire”. Point 2, Article 6 - United Nations ‘Universal Declaration of Human Rights’1

Le choix de se marier est un droit de l’homme, qui exige que les deux parties soient suffisamment mûres pour prendre une décision éclairée quant à leur avenir. Malgré cela, au Burkina Faso, 52% des adolescentes étaient mariées/en union entre 2002 et 2012, et 10% étaient mariées avant l’âge de 152 ans., conduisant à 28,2% de ces filles ayant un enfant entre 2008 et 2012. Ces chiffres représentent le 7e taux de mariage d’enfants le plus élevé au monde3.

Fille d’Aujourd’Hui, Femme de Demain veut s’atteler à ces statistiques et plaider pour que les filles travaillent à la prospérité, l’indépendance et le plaisir que l’achèvement de leur éducation peut apporter.

Nous ferons campagne pour des changements législatifs, des programmes gouvernementaux et de l’éducation communautaire locale. En vertu de la loi burkinabè, le mariage des enfants est illégal avant l’âge de 21 ans pour les hommes et de 17 ans pour les femmes. Toutefois, la loi ne s’applique ni aux mariages traditionnels ni religieux, ce qui signifie que la majorité des filles sont encore vulnérables aux mariages forcés, en particulier si elles vivent dans des zones rurales.

Il y a une croyance répandue qu’un mari « protégera » sa femme tandis qu’un mariage contribue également à l’honneur et au statut économique de sa famille. Les filles qui refusent de se marier peuvent être victimes de violence et d’exclusion de leur propre famille et de leur propre communauté. Nous, à Fille d’Aujourd’Hui, Femme de Demain, nous croyons que l’âge légal du mariage devrait être porté à 18 ans. Cela doit couvrir toutes les formes de mariage et nous plaiderons en faveur de partenariats établis entre le gouvernement et les responsables communautaires pour veiller à ce que toutes les filles aient le temps d’être des filles avant de se marier. Fille d’Aujourd’Hui, Femme de Demain vise à garder les filles à l’école pour leur offrir les meilleures opportunités pour leur avancement professionnel. Une éducation poursuivie est primordiale pour retarder l’âge auquel les filles se marient.En effet, 63,1 % des femmes non instruites étaient mariées à l’âge de 18 ans, contre 39,6 % des femmes ayant fait des études primaires et 15,6 % des femmes ayant fait des études secondaires ou supérieures4.

Le mariage prématuré compromet considérablement les chances de développement d’une fille puisque la plupart des filles qui se marient sont obligées d’abandonner l’école pour élever des enfants et entreprendre un travail domestique à la maison, ce qui les conduit à l’isolement social.

Par conséquent, les parents ont besoin d’être éduqués et de montrer que les filles peuvent avoir des buts autres que la femme au foyer et la maternité. Avec le temps et les outils nécessaires pour poursuivre leurs études, les jeunes filles seront financièrement capables de s’occuper de leur propre famille à l’avenir, si elles choisissent de le faire.

D’énormes changements peuvent être accomplis pour changer la vie de tant de filles pour le mieux, comme le montrent les efforts remarquables du gouvernement Indien. Grâce à la campagne5 « Beti Bachao Bet Padhao», les parents sont incités à garder leurs filles à l’école jusqu’à l’âge adulte.

Les déductions fiscales, les comptes à intérêts élevés et les rendements garantis, les subventions gouvernementales, les bourses d’études et les régimes d’assurance maladie servent tous à réduire la perception que les filles représentent un fardeau économique pour leur famille et encouragent la poursuite de leurs études.

Fille d’Aujourd’Hui, Femme de Demain soutient pleinement ces initiatives et croit qu’elles pourraient être tout aussi bénéfiques pour de nombreuses filles et leurs familles au Burkina Faso.

Dans l’ensemble, les effets graves du mariage prématuré sur la vie des filles sont évidents. Girl Now Woman Later est déterminée à défendre, à faire campagne et à faire pression pour que le gouvernement modifie l’âge légal du mariage pour les filles dans tous les types de cérémonies, éduque les communautés et les familles sur les capacités étendues des filles au-delà du mariage et de la maternité, et propose des programmes gouvernementaux pour inciter les familles à soutenir l’éducation des filles.

Lucy, Rowland

Translated by Bienvenue Konsimbo

Références

1 Universal Declaration of Human Rights. (1948, December 10). Un.Org. https://www.un.org/en/about-us/universal-declaration-of-human-rights

2 Adolescents and Youth Dashbord. (n.d.). Unfpa.Org. Retrieved 17 March 2021, from https://www.unfpa.org/data/dashboard/adolescent-youth

3 Statistics: Burkina Faso. (2013, December 18). Unicef.Org.

https://www.unicef.org/infobycountry/burkinafaso_statistics.html

4 Adolescents and Youth Dashbord - Burkina Faso (n.d.). Unfpa.Org. Retrieved 17 March 2021, from

https://www.unfpa.org/data/dashboard/adolescent-youth

5 Wedetso Chirhah, W. C. (2020, August 27). 13 Government Schemes for Girl Child in India: Eligibility and How to Apply. Momjunction.Com.

https://www.momjunction.com/articles/government-schemes-for-girl-child-in-india_00621633/




GET THE LATEST NEWS FROM GNWL

© 2020 GirlNowWomanLater Inc. All Rights Reserved. 

GirlNowWomanLater Inc, is a recognized 501(c)3 nonprofit; Federal EIN: 85-0763620.

© Copyright